vendredi 8 mars 2013

Néophobie alimentaire : bienvenue chez nous




♥Tim♥ avait un joli poids à la naissance : 3kg470. Il passait ses après-midi pendu à mes seins et a vite explosé les courbes de poids du carnet de santé. A tel point que chaque fois qu'on voyait la doctoresse, elle nous rappelait que quand il entrerait à l'école primaire, il fallait qu'on lui voit les côtes. Sinon, il y avait de grandes chances pour qu'il finisse obèse...

Je pense qu'elle a vite été rassurée : ♥Tim♥ adorait le lait aromatisé (les Blédidéj') et les petits pots mais sitôt qu'on est passé au morceau, ça a été la cata ! Il triait dans sa bouche : mixé il avalait, morceaux il recrachait... Malgré tout, il a du manger des Blédichef jusqu'à ses 2 ans. Ensuite il a enfin commencé à mangé la même chose que nous.

Enfin, la même chose que nous c'est un bien grand mot ! Depuis que ♥Tim♥ mange solide, il est néophobique :  il ressent un certain dégoût devant de nouveaux aliments. Sans même y avoir goûté, il affirme qu'il n'aime pas ça. Autant dire que tout aliment qui ne ressemble pas de près à ce qu'il a l'habitude de manger ne passera pas par lui... 

Je sais que ça lui passera et je sais que c'est courant chez les enfants de cet âge (la néophobie alimentaire est prédominante entre 4 et 7 ans et peut commencer dès l'âge de 2 ans) mais rajoutez à cela un appétit de moineau et vous avez des parents complètement désemparés...  


Du coup, on a essayé plusieurs choses : 
# le faire goûter une toute petite bouchée pour qu'il ne reste pas sur son impression de dégoût et qu'il cesse de nous dire "Je n'aime pas ça" alors qu'il ne sait pas quelle saveur a l'aliment. Mais on ne le fait pas systématiquement parce que ♥Tim♥ se braque et lui faire avaler la suite de son repas ensuite n'est pas chose aisé... Et j'ai peur qu'on le dégoûte définitivement de la nourriture.

#  lui expliquer que ce n'est pas grave. Nous aussi à son âge, on n'aimait pas certains aliments et maintenant on les mange avec plaisir donc en grandissant ses goûts changeront et il aura moins peur de goûter. Ca le rassure et le déculpabilise.

#  lui dire qu'il a le droit de ne pas aimer certains aliments. Nous avons presque tous des dégoûts alimentaires, rien d'anormal à cela. Mais il ne peut pas nous affirmer qu'il n'aime pas tel ou tel plat si il n'y a pas goûté un minimum, il ne peut pas seulement se fier à ce qu'il voit et ce qu'il sent.

# lui donner l'exemple en mangeant nous-même ce qu'on souhaite lui faire goûter. Hé oui, c'est tout bête mais par exemple je n'aime pas les tomates alors quand il y en a à table, ce n'est pas évident d'en faire goûter à ♥Tim♥ puisque Maman elle-même ne veut pas en prendre un morceau (et allez lui expliquer que j'ai déjà goûté plusieurs fois et que je sais que je n'aime pas ça...).

# reconnaître ses efforts. Il y a encore quelques mois, ♥Tim♥ ne mangeait pas de carottes "frappées" (comme il dit) mais il a fait l'effort d'y goûter à la cantine et chez sa Mémé et depuis c'est lui qui les réclame ! Et parfois, exceptionnellement, il accepte de goûter certains aliments et même si il nous gratifie d'un "J'aime pas ça" dérrière, nous appréçions ses efforts et ne manquons pas de lui dire.


En tout cas, que ma doctoresse se rassure : ses côtes sont bien visibles au grand dam de son père... 

4 commentaires:

  1. J'ai la même ici...et c'est de pire en pire ! Il y a des aliments qu'elle mangeait, qu'elle ne mange plus ! Du coup, si c'est pas un truc qu'elle aime, elle peux ne rien manger ou presque. Du coup, c'est souvent les mêmes aliments qui reviennent. Et parfois, je lui demande si elle veux gouter, elle me dit oui, et ne goutte pas le plus souvent 0_o
    Je crois que c'est pas fini ! M'enfin, ça va elle se rattrape sur les pâtes, et les biscuits !!!

    RépondreSupprimer
  2. @Valérie T : Eh bah voilà Tim est pareil, si on l'écoutait il ne mangerait que le petit-déj' et le goûter pour avoir des biscuits... Sans oublier les pâtes et la semoule. Mais par contre les pomme de terre, ça passe une fois sur trois... Il ne raffole pas de pdt à l'eau, ni de frites, ni quoi que ce soit à base de pomme de terre... Dur dur parfois !

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas évident l'alimentation des enfants... Ma fille, qui va avoir 6 ans dans même pas 1 mois, est restée longtemps à 13 kg !!!! Mon fils de 1 en fait 11... Elle a repris un peu mais elle reste très menue !

    RépondreSupprimer
  4. @Gaëlle : Pareil ici : Tim et Lù n'ont que 4 kilos d'écart :-/ J'espère qu'ils n'auront pas de troubles de l'alimentation en grandissant...

    RépondreSupprimer

A bientôt !