vendredi 24 janvier 2014

Un cri dans la nuit



On ne peut pas dire que question sommeil les garçons nous en ont vraiment fait baver. Alors, oui, il y a eu des nuits pourries, des périodes où ils se réveillaient plusieurs fois la nuit mais ça n'a jamais duré dans le temps. Même si sur le moment, quand ça dure 3 ou 4 jours, on a l'impression que ça fait une éternité qu'on n'a pas fait une nuit complète...

# Je me souviens de ces nuits où Tim se levait la nuit, se postait au pied des escaliers de notre chambre et hurlait jusqu'à ce qu'on bondisse du lit et qu'on aille le retrouver. Ile me fichait toujours la trouille parce que je ne m'attendais pas à le trouver là.

# Je me souviens aussi des cris affamés que poussait mon Tim bébé, à 04h30 du matin, toujours, pour avoir sa tétée. Qu'il a duré longtemps ce réveil nocturne... Même lorsqu'il est passé aux biberons, j'ai eu du mal à le sevrer de ses repas de nuit. Mais à ce moment là, je ne rêvais pas de retourner dormir, je ne cessais d'admirer mon bébé parfait.

# Les cris de faim de  la nuit m'ont semblé plus léger. Peut-être parce que le soir je mettais l'eau dans le biberon, je gardais le chauffe-biberon près de moi ainsi que la poudre et tandis que je changeais la couche de Lù, l'eau chauffait. Peut-être aussi parce que nous avons dormi dans la chambre de  jusque ses 1 an et que je n'avais qu'à tendre les bras pour prendre mon bébé contre moi.

# Les nuits les plus dures sont celles où le réveil des garçons n'a pour nous, pas lieu d'être. Jusqu'à ce que quelques jours plus tard, une maladie ne se déclare. Maintenant, on sait : si Tim ou  enchaînent plusieurs nuits pourries, c'est qu'ils nous couvent quelque chose.

# Il y a eu les pleurs la nuit à cause d'un pipi nocturne. Ceux là, on les a détesté ! De même lorsque les garçons ont eu la gastro. Parce qu'en plus de te lever pour rassurer ton enfant, tu dois aussi aller changer les draps, faire un brin de toilette à ton enfant. Lorsqu'on reposait la tête sur l'oreiller, on avait du mal à se rendormir, la nuit été définitivement foutue !

# Et puis dernièrement, il y a les réveils nocturnes pour bobo imaginaire...  se pointe au bord de notre lit en pleine nuit et il réclame un pansement sur sa jambe ou alors de la pommade sur une blessure fictive au bras... Et le pire c'est qu'il y tiens et qu'il est capable de piquer une colère monstre si on n'accède pas à sa demande ! Alors, je fais souvent avec les moyens du bord parce que je n'ai pas envie de descendre 2 étages pour aller chercher des pansements à 03h du mat' ! Un verre d'eau dans le coin et hop, la pommade est appliquée et pour le pansement, je discute, je négocie, je sèche les larmes, je fais des gros câlins et je prie pour qu'on se rendorme très vite !

Et puis, si ConjointChéri était atteint de surdité nocturne lorsque les garçons étaient bébés, j'avoue honteusement que je l'ai remplacé et que 2 fois sur 3, c'est ConjointChéri qui est auprès des enfants et pas moi. Surtout quand je sais qu'il n'y a rien de grave. 
Pour ma défense, j'ai vraiment un sommeil lourd alors que ConjointChéri a le sommeil léger alors quand je peux rester au fond du lit et grapiller encore quelques précieuses minutes de sommeil, je le laisse gérer :P


Dîtes-moi que c'est pareil chez vous !?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt !