lundi 2 juin 2014

L'orientation professionnelle de l'Ado




Je ne parle pas souvent de l'Ado sur le blog. Sans doute parce qu'il n'est pas mon Fils. Surement aussi parce que je me dis que si je dis des choses positives à son sujet, vous allez pensez que je me la joue belle-mère parfaite et à contrario, si j'émet une critique négative, j'ai peur qu'on me prête le rôle de marâtre. Ce que je ne suis pas.
Je suis juste moi : Vinie, Maman de 2 enfants et belle-mère d'un Ado de bientôt 16 ans, avec lequel j'ai longtemps eu du mal.


Depuis la rentrée dernière, l'Ado est en internat afin de préparer un BAC pro Maintenance des Véhicules Automobiles. Un projet qui lui tient à coeur depuis 3/4 ans maintenant.
On peut dire que ça lui réussit : il est premier de sa classe et ses profs vantent ses mérites et sa maturité. Mais si côté théorique, il est au top, je suis sceptique concernant la pratique.

L'Ado n'est pas motivé pour faire de la mécanique. A de nombreuses reprises, on a eu des travaux à faire sur la voiture familiale (en 8 ans de ménage, je n'ai jamais vu ConjointChéri mener nos voitures au garage, il les a toujours réparé lui-même) et l'Ado n'émet jamais aucune joie à l'aider ou alors ça le saoûle vite et il part se réfugier dans sa chambre (il est toujours plein d'entrain quand on parle d'une réparation à faire et le moment venu, il n'y a plus personne)... On pensait que c'était de travailler avec son père qui ne lui convenait pas. Pourquoi pas après tout. ConjointChéri ne lui laisse pas mettre assez la main à la pâte ? Il ne lui fait pas suffisamment confiance ? Ou alors il est trop exigeant ? Aucune idée. En tout cas, une chose est sûre : l'Ado ne retire aucun plaisir à faire de la mécanique chez nous.

Mais, et si ce n'était pas que chez nous ?

Cet hiver, il a été en stage dans un garage. C'est un petit garage dans le village voisin dans lequel l'Ado avait déjà effectué un stage lorsqu'il était en 3ème afin de le conforter dans son choix d'orientation, il y retournait souvent le samedi matin pour leur donner un petit coup de main.
Mais ce stage ne s'est pas déroulé aussi bien qu'il aurait dû. L'Ado a pu faire de la mécanique, il n'a pas fait qu'observer et pourtant il est rentré un soir assez déprimé, nous annonçant qu'il arrêtait la mécanique, que son maître de stage lui avait dit qu'il n'était pas fait pour ça. Evidemment, le lendemain, on était au garage avec ConjointChéri pour en savoir un peu plus.
L'Ado n'en faisait qu'à sa tête. Si il se trompait et que son maître de stage le reprenait, il lui tenait tête, persuadé d'avoir raison ou rejetant la faute sur ses professeurs qui lui avaient appris comme ça. Il nous a conforté dans ce que je pensais : l'Ado n'avait aucune passion pour la mécanique et il se demandait pourquoi il avait choisi cette voie. Selon lui, si l'Ado ne s'impliquait pas plus alors oui, en effet, il pouvait changer de voie. Etre premier de sa classe pour la théorie, c'est une chose mais si une fois sous la voiture, il ne sait pas quoi faire de ses 10 doigts, à quoi bon ?


En ce moment, il est de nouveau en stage. Dans une grosses enseigne de l'automobile cette fois-ci et je ne sais pas si il est plus motivé (on le voit très peu depuis un mois car il passe beaucoup de temps chez sa Maman).

Je n'ai pas abordé le sujet avec lui et je ne sais pas quelles sont ses motivations, je me demande si il ne fait pas de mauvais choix, si il est vraiment fait pour ça. J'en viens même à me demander si il ne fait pas de la mécanique seulement parce que ses cousins ont suivi cette voie. Pour plaire à son oncle. Ou pour toute autre raison obscure...

Du coup, avec ConjointChéri (qui fait le même constat que moi), on se demande quoi faire. On se sent impuissant puisque d'un côté il a d'excellents résultats et de l'autre il ne semble pas motivé du tout par ce qu'il fait une fois qu'il faut mettre la théorie en pratique...

Bon, en attendant, il a déjà fini les cours et passe en première année. Pour le meilleur ou pour le pire ?!

8 commentaires:

  1. arf, oui c'est délicat ! La seule question à lui poser c'est est-ce que les mains dans le capot, dans le cambouï, ça lui plaît ? parce qu'il peut effectivement aimé ça sur le papier mais pas être fait pour ça. Et si dans la famille il y a des personnes dans cette branche, pas étonnant qu'il se soit orienté dans cette voie. C'est tellement difficile de savoir ce pourquoi on est fait, savoir ce qui nous plairait ...

    Pas simple tout ça, je redoute cette période. C'est tellement difficile de trouver sa vocation et encore plus celle des autres :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, très délicat...

      Espérons qu'il fasse vraiment ce qu'il aime parce que sinon je ne sais pas ce que ça va donner et ou on pourra l'orienter...

      Je n'ai pas hâte d'y être non plus avec les garçons ^^

      Supprimer
  2. Ah mince, voilà une situation bien délicate O_o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui :-/
      A voir si finalement l'Ado va confirmer son choix ou pas....

      Supprimer
  3. Et oui... Ce n'est pas évident de trouver sa voie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est clair ! Surtout à son âge...

      Supprimer
  4. Aie =/ Il faudrait peut-être en parler sérieusement avec lui, parce que si ça lui plait pas maintenant, autant arrêter directement et changer d'orientation pour l'année prochaine, ce serait idiot qu'il se retrouve à faire un métier qui ne lui plait pas dans quelques années. En tout cas je compatis, parce qu'il y a encore un an j'étais dans le flou complet et c'est un bilan de compétence ( ou d'orientation, chez un pro) qui m'a aidée à trouver une piste. Alors bon courage à vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah écoute, lui il veut continuer dans cette voie. Mais il va ffaloir qu'il améliore la pratique quoi ! C'est bien beau d'être doué sur le papier mais ça suffit pas.

      On verra bien hun...

      Supprimer

A bientôt !