jeudi 12 février 2015

Je n'ai pas confiance en l'école...




J'aurai adoré faire l'IEF (Instruction En Famillle), garder les garçons avec moi et leur faire l'école à la maison. Mais devoir justifier notre choix auprès de nos proches, entendre les commentaires des uns et des autres m'en a dissuadé. J'ai préféré rentrer dans le moule et scolariser les garçons.

Parfois je regrette...

Je regrette quand j'apprends que le maître de CP de Tim a cassé une ardoise sur la tête d'un enfant il y a 2 ans, que moi-même j'ai été le voir parce qu'il ne parlait pas correctement aux enfants ("tu écris comme un gros porc", il se moquait des noms de famille des enfants devant les camarades, ...).

Je regrette quand on veut mettre mes enfants auprès d'intervenants différents régulièrement pour faire les TAP (où ils ne vont pas). On m'oblige déjà à faire confiance aux enseignants, il faudrait voir à pas pousser.

Je regrette quand Tim est sous la coupe d'un enfant qui interdit aux autres de jouer avec lui... Quand j'apprends qu'il passe ses récréations seul, à attendre que ça passe ou alors à se faire embêter par le dit gamin et un autre...

Des jours et des jours que Tim avait des mots très durs (je veux mourir, j'aimerai me tuer, je ne vous aimes pas, je vous ai jamais aimé), qu'il était ultra-sensible, que son appétit déjà pas bien gros avait encore diminué, même faire ses plats préférés ne l'attiraient pas... C'était un peu tendu ces derniers temps.
Et puis il y a eu l'état grippal, cette semaine loin de l'école qui lui a fait du bien et où il s'est enfin ouvert à ConjointChéri et moi.

Je n'ai pas confiance en l'école mais il est important que notre Fils ai confiance en nous. On ne pouvait donc pas rester sans rien faire, ConjointChéri a donc été parler à la maîtresse qui va faire attention et nous tenir au courant, surtout que ce matin là, nous n'étions pas les seuls à nous plaindre.

Pour le coup, j'ai été à bonne école : mes parents n'ont jamais rien laissé passé non plus. Dès qu'il y avait un souci à l'école (et avec 7 enfants, il y en a forcément eu :P), ils n'hésitaient pas à aller voir directeurs ou instituteurs. Leur crédo : nous allions à l'école pour apprendre, pas pour nous faire emmerder. Et j'en ai fait mon crédo aussi même si j'imagine bien qu'on en est aux prémices. Mais je ne voudrais pas passer à côté de harcèlement scolaire, il n'est pas question que les soucis de Tim soient minimisés parce que c'est un enfant.

Seulement, même en lui rappelant qu'il peut tout nous dire, que si quelqu'un un jour lui dit qu'il ne doit pas en parler à Papa & Maman, que c'est un secret, il a, au contraire, le droit de s'ouvrir à nous, qu'on peut tout entendre, eh bien ce n'est pas aussi facile pour lui...
Les histoires de nos enfants peuvent être des broutilles comme des choses beaucoup plus graves et ce n'est pas évident de ne pas passer à côté...

6 commentaires:

  1. Oui il ne faut pas laisser faire !!!! j'espère que ça ira pour Tim ce n'est vraiment pas facile, heureusement vous êtes là et oui tu as raison de lui dire devenir vous voir si le moindre soucis que vous ne risquez rien si il vous en parle ( souvent on menace les parents j'ai vécu ça et du coup on a peur) bon courage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas évident en effet. Et les adultes ont tendance à minimiser, comme si le fait d'être un enfant rend les choses moins graves. Ce n'est pas toujours facile de se faire entendre (ou alors on passe pour de gros emmerdeurs :P Mais tant pis si ça permet le bien-être de notre Fils).

      Supprimer
  2. Tu as raison il faut intervenir dès qu'on est au courant et, bien sûr, être attentif à la maison au moindre changement de comportement. Je t'avoue que c'est quelque chose qui m'angoisse avec l'entrée au CP... Mais il faut bien y passer :/ Plein de bisous pour ton Tim <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut vraiment être très vigilant parce que ça arrive vite et pas qu'aux autres... Et on croit que nos enfants nous disent tout et finalement, ils n'osent pas... :(

      Supprimer
  3. Je suis tellement d'accord avec toi. Je n'ai non plus pas confiance en l'école, mais j'essaie d'avoir confiance. Je reste malgré tout méfiante, et surtout à l'écoute du comportement de ma crevette ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaye aussi d'avoir confiance mais ce n'est pas facile.
      Autant j'ai pour le moment confiance en l'école de Lù, autant pas du tout envers celle de Tim. Je reste d'ailleurs jusqu'à ce que les enfants rentrent en classe le matin et à 14h... Et Tim ne veut pas aller jouer avec les autres, il préfère rester avec moi jusqu'à ce que les maîtres et maîtresses frappent dans leurs mains. C'est pas faute de lui dire d'aller jouer mais non, il ne veut pas... :(

      Supprimer

A bientôt !