jeudi 19 mars 2015

Livres numériques, et le papier dans tout ça ?




Il y a bientôt 2 ans, je recevais pour cadeau d'anniversaire une liseuse. Avant elle, je lisais mais seulement à la maison, le soir avant d'aller me coucher et encore fallait-il que le budget suive et que je puisse acheter ce que je voulais.
Depuis la liseuse, je lis tous les jours, plusieurs fois par jour. Chez l'orthophoniste, dans la salle d'attente du médecin, devant un film inintéressant à la TV, dans le jardin pendant que les garçons jouent, ... Je dévore des tas de livres et ma liseuse n'est pas près de désemplir !

Pour autant, je prends toujours autant de plaisir à lire un livre papier. Tourner les pages, humer l'odeur d'un livre neuf, autant de petits plaisirs que j'aime ressentir. Mais avoir une liseuse, c'est avoir plus d'une centaine de livres à disposition sans que ça ne pèse une tonne, c'est n'être jamais à court de lecture. Le plaisir sans la contrainte de se trimballer un pavé !




On pourrait penser que les lecteurs de livres numériques délaissent les livres papiers, or 54% des lecteurs numériques lisent 10 livres papiers par an. Les lecteurs ont d'ailleurs le même niveau d'exigence pour un livre papier et numérique, l'important étant la qualité du contenu et non le format de lecture.


Avant d'avoir ma liseuse, je n'étais pas sûre que je prendrais goût à lire des ebooks et finalement, on s'y fait très vite. Dans mon cas, le livre papier ne me manque pas et avant de chercher la version papier, je recherche d'abord la version numérique parce qu'elle m'est plus facile d'utilisation et que je n'aurai pas un schtroumpf qui passera derrière moi et perdra ma page, changera mon livre de place ou l'abîmera. Les garçons n'ont jamais touché à ma liseuse, ils savent qu'elle est à moi et qu'ils ont interdiction de la prendre et en même temps, il ne me viendrait pas à l'idée de la laisser traîner alors que je pourrais laisser un livre papier sur la table basse du salon ou le plan de travail de la cuisine, à portée d'un petit qui n'hésitera pas à gribouiller dessus ou à le trimballer dans la maison...

Le seul point négatif avec le fait d'avoir une liseuse et donc mes propres lectures, c'est que nous ne les partageons pas avec ConjointChéri car lui refuse le format numérique. Avec les livres papiers, on lit un livre l'un après l'autre et on discute ensuite de notre lecture, on partage nos points de vues; depuis la liseuse, c'est terminé...
Sans oublier qu'un livre papier ne tombera pas en rade de batterie et ne vous empêchera pas de finir votre lecture ;-) (même si ma Kindle tient un bon mois sans recharge malgré ma lecture quotidienne)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt !