jeudi 12 mars 2015

Un an depuis toi




Un grain de riz, un petit pois, un pois chiche... Ta taille ou presque. Un an que ton coeur qui commençait à battre s'est arrêté. Un an que mon ventre est vide de toi et autant de temps à penser à toi...

J'ai cru que je m'y ferai, que le temps guérirai ta perte. Avant toi, je ne comprenais pas qu'on puisse pleurer un embryon de cette taille, un bout de rien qu'on portait à peine, un être qu'on arrivait tout juste à visualiser dans nos têtes, qui ne prenait encore aucune place dans la vie, la vraie.
Depuis toi, je sais que même pour un embryon de la taille de 2 pépins il faut apprendre à faire son deuil, qu'il y a en quelque sorte un avant et un après, qu'il y a le manque et les regrets et que plus souvent que je ne le voudrais je me surprends à me demander comment aurait été notre vie avec toi...

Tu devrais avoir 5 mois aujourd'hui. Tu devrais hacher nos nuits, faire de nous des parents fatigués, heureux mais lessivés. Au lieu de ça, il y a nos petites soirées en amoureux et nos Loulous qui grandissent à une vitesse incroyable, nos garçons qui sont tellement autonomes. Je ne m'en plains pas, loin de là ! Ou alors si, peut-être un peu...


Te perdre n'a pas été douloureux physiquement. Pas de douleurs, pas de pertes de sang. Juste ton petit coeur qui ne battait plus. Et pourtant c'est ta perte à toi qui me laisse un goût amer. J'ai tellement plus souffert physiquement avec Petite Lueur seconde du nom mais cette seconde fois j'avais juste hâte d'en avoir fini, de rentrer chez moi et de passer à autre chose.
Alors que j'ai encore le mal de toi, alors que je trouve injuste de n'avoir su te porter et te donner la vie.

Un an déjà et c'est comme si c'était hier...

5 commentaires:

  1. J'ai connu cela aussi mais je ne l'ai pas vécu de la même façon. Je me suis dit que la nature faisait bien les choses et que quelque chose n'allait pas. Si la grossesse avait été plus avancé je pense que je l'aurais vécu différemment. J'ai beaucoup pleuré et puis j'en ai fait mon deuil. Je te souhaite vraiment que tout se passe bien pour la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à juste me dire que la nature est bien faite et que notre bébé n'était pas viable. je trouve seulement tout ça injuste...

      Supprimer
  2. Plein de courage à toi . Ta peine ne s'éffacera pas elle se transformera pour devenir ta force au file des ans !

    RépondreSupprimer

A bientôt !