vendredi 12 juin 2015

Complices




Après avoir entendu Tim nous dire pendant des années (et aujourd'hui encore) qu'il n'avait jamais voulu de petit frère et qu'il n'en voudrait jamais d'autre, on commence à savourer de voir les garçons jouer ensemble.


Il fût un temps pas si lointain où le jouet qu'avait l'un était forcément convoité par l'autre, où  prenant son frère comme modèle voulait tout faire et tout avoir comme lui, s'ensuivant des crises de larmes terribles.



Mais  grandit et aime désormais des choses que Tim n'apprécie pas forcément, il a ses propres héros préférés, différents de ceux de son frères et mine de rien cela apaise les tensions. Je dirai même que Tim est parfois jaloux des activités que  peut avoir avec ses copains à l'école car il est moins introverti que son aîné et lie plus facilement des amitiés. Quand à la grille de l'école les copains de  l'appellent et lui demandent si le lendemain ils continueront de jouer à Pacman ou Mario Kart, Tim veut que  lui apprenne en quoi ça consiste et qu'ils y jouent ensemble sitôt passé le pas de la maison.


Fait encore plus miraculeux : ils montent jouer dans leur chambre, arrivent à créer des histoires sans que l'un ne veuille tout décider et peuvent passer quelques heures comme ça sans se chamailler ! Tim ne cherche plus à dominer son frère,  arrive à imposer ses règles et ses envies et chacun respecte plus ou moins les vouloir de l'autre.


Alors moi, je joue la petite souris et je regarde cette complicité se contruire tout doucement. Oui, parfois, sous couvert de vérifier que tout se passe bien, je les écoute jouer, planquée dans les escaliers :P
Il arrive que les garçons me surprennent et alors ils m'expliquent leurs jeux avant de me demander gentiment de retourner en bas vaquer à mes occupations.


Dans ces moments là, la chambre est sans dessus dessous mais c'est le cadet de mes soucis. Je les trouve tellement beau, j'aime tellement voir Tim et  s'entendre et s'accorder que le bazar ambiant devient secondaire.


C'est bon en rentrant de l'école, après avoir tout juste passé la porte de l'entrée, d'entendre  demande à Tim (ou inversement) : "On monte jouer dans ma chambre ?"

Et les voilà partis pour de nouvelles aventures :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt !