vendredi 28 août 2015

Un an. Et depuis ?




Il y a 2 ans et 2 mois, on décidait d'arrêter tout moyen de contraception pour avoir un troisième et dernier enfant (4ème pour ConjointChéri donc).

Il y a un an jour pour jour, j'apprenais que le coeur de Petite Lueur seconde du nom avait cessé de battre. Et le lendemain direction les urgences car je faisais une hémorragie et que l'aspiration ne pouvait pas attendre quelques jours de plus.

Et depuis ? Depuis rien. Pas de contraception mais pas de grossesse non plus. Avec pour point positif de ne pas avoir vécu de fausse-couche depuis celle de l'an dernier. Retenir le positif dans le négatif.


Il y a ces jours où je me dis tant mieux. Parce que c'est vraiment chouette de ne plus avoir de bébé à la maison, de profiter de mes grands garçons et de pouvoir faire des activités à l'extérieur sans contraintes. Parce qu'on est bien tous les cinq. On a trouvé notre équilibre. Et parce qu'on pense au temps qui passe, à ConjointChéri qui aura 44 ans à la fin de l'année et à toutes ces choses qu'on a prévu de faire lorsque les garçons seront adultes. Avoir un autre enfant ne ferait que repousser certains projet. Seulement de quelques années certes mais tout de même.

Et puis il y a eu ces 2 ou 3 mois où j'ai eu un retard de règles de quelques jours. Et j'avoue, je me suis prise à espérer. Je nous voyais déjà avec un nouveau nourrisson à dorloter, un petit cou à humer, des petits pieds à embrasser, un petit visage à admirer lors des tétés nocturnes... Oui, je nous y voyais déjà et je crois que secrètement j'aurai aimé. Secrètement, j'ai un peu prié. En vain...
Alors voilà, il y a ces jours où j'ai envie de porter de nouveau un bébé en écharpe, où j'ai furieusement envie de tricoter de la layette, où j'ai envie d'allaiter de nouveau et pour longtemps, où j'ai juste envie d'être de nouveau enceinte parce que j'adore ça, où j'ai envie d'accoucher pour découvrir ce petit être que j'aurai logé pendant 9 mois. Oui certains jours, j'ai envie de nouvelles nuits hachées et je me dis encore que j'ai d'autres choses à vivre dans la maternité et que ça ne peut pas s'arrêter là.

Mais il y a des choses pour lesquelles nous n'avons pas de pouvoir. La nature est seule maîtresse. Et nous sommes tellement reconnaissant d'avoir déjà 3 beaux garçons en bonne santé. Alors je mesure notre chance, je garde mes envies dans un coin de ma tête et de mon coeur, j'aborde le sujet aussi peu que possible et tant pis. Ou tant mieux. Ca dépend des jours en fait...

Mais si je devais te dire la vérité, je te dirais que je ne perds pas espoir. Et tant pis si ce n'est pas raisonnable. Et tant pis si ce n'est pas faisable.
Il y a encore cette petite étincelle en moi qui ne s'éteint pas. Un jour elle mourra d'elle-même, elle passera à autre chose mais pour le moment je l'entretiens et lui donne du regain et on verra où elle nous mènera.

8 commentaires:

  1. Cet article est magnifique, je te souhaite d'être heureuse entourée de tes hommes et peut être un jour + encore ... ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Je suis très heureuse auprès de mes hommes mais il m'en manque un, je le sens... ;-P

      Supprimer
  2. Il y a tjs de l'espoir, j'espère lire une bonne nouvelle prochainement <3

    RépondreSupprimer
  3. Si ce bébé doit venir, il viendra. L'attente, les espoirs, les déceptions, ce n'est jamais facile à vivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile du tout... Il y a les jours avec et les jours sans...

      Supprimer
  4. C'est un très joli article... Bon courage, je te souhaite tout le bonheur que tu attends.

    RépondreSupprimer

A bientôt !