vendredi 8 avril 2016

Comme une évidence




Tu es là, comme une évidence, au creux de moi. Et pourtant certains matins encore je me réveille en n'y croyant pas, en me disant que peut-être j'ai rêvé tout ça. Jusqu'à ce que tu te rappelles à moi en me donnant quelques coups, jusqu'à ce que tu remues , me rappelant que oui, je porte de nouveau la vie et que dans moins de 17 semaines déjà nous t'aurons dans nos bras.

Moins de 17 semaines. C'est le temps qu'il me reste à profiter de ta présence en moi, à savourer chacun de tes coups, à t'imaginer. Bien que j'ai du mal à visualiser tes traits parce qu'on a choisi de ne pas savoir si tu es une fille ou un garçon, alors même qu'à l'échographie, il était évident que tu as le profil de ♥Tim♥. Mais ne pas savoir ton sexe m'empêche de t'imaginer...

Bientôt, très bientôt, bien trop tôt, j'entrerais dans le sixième mois de grossesse. 
Bientôt, très bientôt, bien trop tôt je ne fermerais plus mon manteau. Alors il devient urgent que le printemps s'installe enfin, que le soleil refassent surface et qu'on sorte les gilets.
Bientôt, très bientôt, bien trop tôt, ton Papa ne touchera plus mon ventre. Parce que tu lui feras faire des vagues et qu'il a horreur de ça. Parce que tu remueras trop fort pour lui alors que moi j'adore cette sensation :-) Parce que c'est ce que j'aime le plus dans la grossesse, ça me rassure quand au fait que tu es bien vivant. En attendant ce moment fatidique où tu bougeras bien trop, il aime poser sa main sur mon ventre et te sentir, poser sa tête et "t'écouter", te parler. Je profite de ces quelques moments de tendresse avant que tu ne viennes au monde et que ces moments ne vous appartiennent plus qu'à tous les deux.


Tu es là, comme une évidence, au creux de moi. Et j'attendais ça depuis très longtemps, n'imaginant pas ♥Lù♥ comme notre petit dernier même si je crois que j'avais fini par me faire une raison. Mais je suis heureuse que tu en ais décidé autrement. Le monde est un peu fou, c'est un peu de la folie de te donner la vie alors que rien ne tourne rond ici mais je suppose qu'il est trop tard pour y penser de toute façon...


Comme une évidence je t'attends. Et je profite de chaque instant, de chaque coups. Je profite de tous ces moments qui ne sont qu'à nous avant de devoir te partager avec tout le monde

2 commentaires:

  1. roh ce beau bidou ... Profite-bien alors. C'est dingue comme ça passe vite dit donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais ça passe trop TROP vite ! Je voudrais qu'on recule un peu le temps pour profiter encore et encore :P

      Supprimer

A bientôt !