lundi 31 octobre 2016

Water Knife de Paolo Bacigalupi




Résumé : La guerre de l’or bleu fait rage autour du fleuve Colorado. Détective, assassin et espion, Angel Velasquez coupe l’eau pour la Direction du Sud Nevada qui assure la survie de Las Vegas. Lorsque remonte à la surface la rumeur d’une nouvelle source, Angel gagne la ville dévastée de Phoenix avec une journaliste endurcie et une jeune migrante texane…


J'ai déjà eu l'occasion de lire un livre de Paolo Bacigalupi l'an dernier : La fabrique de doute.

Cette fois-ci, l'auteur nous embarque dans un futur proche, en Amérique, où le volume d'eau disponible a diminué entraînant des batailles juridiques. En effet la guerre de l'eau fait rage autour du fleuve Colorado où plusieurs Etats tels que la Californie, Las Vegas ou encore l'Arizona sont prêts à tous les coups pour assurer leur survie.
Dans ce roman, plusieurs personnages ont leur importance :
- Angel, le water knife qui "coupe" l'eau afin d'assurer la survie des arcologies de Las Vegas. Détective, espion, assassin, entre gentil et méchant, ce personnage est intriguant
- Catherine Case, la représentante de la Southern Nevada Water Authority et patronne de Angel
- Lucy, la journaliste engagée qui refuse de pratiquer la langue de bois quitte à mettre sa vie en danger
- Maria, l'immigrée
- mais aussi Sarah, le Vet, Toomie, Timo, ...

La ville de Phoenix, au climat semi-aride, se meurt à petit feu depuis la destruction du canal Central Arizona Project. Envoyé par Case, Angel doit enquêter sur de mystérieux droits de l'eau qui seraient très anciens et pourrait faire pencher la balance en leur défaveur, mettant Las Vegas en péril.
Dans ce monde corrompu où l'eau est plus précieuse que 'or, une vérité régit le désert : quelqu'un doit saigner pour qu'un autre boive.


J'ai eu du mal à entrer dans le roman parce que l'auteur change de personnage principal à chaque chapitre ou presque et puis une fois bien dedans, impossible de le lâcher parce qu'on veut savoir comment s'en sortiront chacun des personnages, comment se finira cette guerre de l'eau et aussi parce que les protagonistes ne sont pas tout noir ou tout blanc ce qui les rends plus humains, plus vrais.
C'est un thriller vraiment prenant qui nous éclaire sur l'impact économique et humain du changement climatique.
Ce roman soulève plusieurs questions car l'histoire s'avère plausible.

De plus, j'ai apprécié que l'auteur nous laisse imaginer la fin. Plutôt heureuse ? Plutôt sombre ? Finalement c'est notre façon de penser et de voir les choses qui fera pencher la balance.



Pour info :
Paru le 27 Octobre 2016
496 pages
23€
ISBN : 979-10-307-0068-8



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt !