mercredi 11 janvier 2017

La grosse boulette




Avec ConjointChéri, on essaye de faire attention un maximum aux programmes que regardent les enfants à la télévision. En leur présence, elle est allumée sur Gulli ou France 4, depuis les vacances de Noël on met Fr2 pour regarder N'oubliez pas les paroles et chanter comme des casseroles en famille :D Les garçons adorent ! 🙂

On filtre aussi les jeux vidéos et ce qu'ils regardent sur internet (en général ils demandent à jouer à des jeux gratuits ou se faire des karaokés mais ils n'y ont pas un libre accès).

Et puis à Noël, on a merdé et on en paye le prix depuis...
L'un des cousins des garçons a 12 ans et a reçu Call of Duty en cadeau. Quand on a vu le pictogramme interdit aux -18 ans, avec ConjointChéri on s'est mis d'accord pour dire à Tim & Lù qu'ils ne devaient pas regarder leur cousin jouer ni jouer eux-mêmes à ce jeu vidéo.
Je suis monté voir 2 fois, 2 fois les garçons jouaient loin de l'écran. ConjointChéri est monté 4 fois et 4 fois les garçons jouaient chacun dans leur coin, ma soeur a été zyeuté aussi et même constat. On était assez content et rassuré.

Sauf qu'à peine 2 nuits plus tard, on se retrouvait avec un Lù en pleurs dans notre lit... Un Lù qui nous a révélé qu'il avait joué à Call of Duty en version zombie et qui ne pouvait rester seul dans sa chambre tellement il avait peur. Il a tellement peur qu'il refuse de jouer aux Skylanders maintenant, ceux-ci lui procurant aussi des cauchemars !

On en veut à Lù d'avoir transgressé les règles, on lui a dit que si on les lui avait imposé ce n'était pas pour l'embêter ou le punir mais parce qu'on savait que ce jeu comportait des scènes qui pouvaient le heurter.
On s'en veut aussi de n'avoir pas été plus vigilant... De lui avoir fait confiance...
Maintenant ConjointChéri en est quitte à passer les débuts de nuit à attendre que Lù s'endorme dans la chambre de ce dernier (pendant que j'allaite Ruben) et on prie toutes les nuits pour qu'il ne nous rejoigne pas en milieu de nuit parce qu'un cauchemar l'aura réveillé.
Pour le moment, on est obligé de filtrer ce qu'il lit, ce qu'il regarde à la TV et les jeux vidéos auquel il joue sur sa Nintendo 3DS parce qu'un rien l'effraie...

On le rassure comme on peut, on lui explique que ce qu'il a vu n'existe pas, qu'il est en sécurité dans la maison et pour le moment ça fonctionne une fois sur deux.
On essaye de ne pas se fâcher mais on est fatigué parfois et dans ces cas là ce n'est pas facile... Surtout qu'on a posé les interdits et qu'il les a bravé.

On a merdé et on espère que ça n'aura pas de conséquence sur Lù, que ça ne laissera pas de mauvaises traces en lui, qu'il saura oublier et ne plus avoir peur...

2 commentaires:

  1. On a connu le même genre de situation avec Chupa il y a 2 ans ... son cousin (plus âgé mais qui avait 12 ans au moment des faits ) avait montré des vidéos de films d'horreur à mes enfants, sans notre permission. Pendant 3 mois, Chupa a paniqué chaque soir. Elle a dormi avec Chichi pendant toute cette période. Bon courage. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! On a bien besoin de courage ! 😛
      Le pire c'est qu'on pensait avoir été suffisamment vigilants...

      Supprimer

A bientôt !